Top 10 des monuments romains les plus célèbres au monde

L’une des caractéristiques notables de l’Empire romain était les grandes structures et bâtiments que les Romains construisaient dans chaque nouvelle région qu’ils conquéraient afin de diffuser leur culture parmi la population locale.

L’Empire romain était si immense qu’elle comprenait des terres allant du Maroc et du Portugal à l’ouest à l’Égypte et à l’Arménie à l’est. Après s’être finalement effondrée en 1453 après la conquête ottomane de Constantinople, elle a laissé d’impressionnantes ruines sur son vaste territoire, datant de différentes années de son existence.

Dans cet article, on va découvrir ensemble les monuments romains les plus célèbres du monde. 

1- Porta Nigra, Allemagne

La « Porte Noire » est la porte de la ville romaine la mieux conservée au nord des Alpes, exactement dans la ville de Trèves (qui s’appelait autrefois Augusta Treverorum), et l’attraction de la domination romaine dans les régions de l’Allemagne actuelle, et qui fait partie du patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1986.

porta nigra
Image par Bernd Marx de Pixabay

Vers l’an 170 et sous l’ordre de l’empereur Marc Aurèle, les romains ont construit un périmètre défensif avec quatre imposantes portes la plus célèbre d’entre elles, la Porta Nigra, tout cela pour protéger la ville des envahisseurs barbares.

La porte mesure 36 mètres de long, 29,30 mètres de haut et 21,50 mètres de large. Environ 5 300 mètres cubes de pierre ont dû être traités pour la construction, qui, selon les estimations, a dû prendre un peu plus d’un an.

2- Bibliothèque de celsus, Turquie

Un immense dépôt de connaissances et d’art anciens, situé dans l’ouest de la Turquie, plus précisément, dans le quartier Selçuk d’Izmir. la bibliothèque de Celsus était une bibliothèque contenant plus de 14 000 rouleaux et était l’un des bâtiments les plus impressionnants de l’Empire romain.

La bibliothèque a été construite en 114 par le consul Tiberius Julius Aquila pour son père, le célèbre souverain de la province d’Asie Tiberius Julius Celsus, qui était l’un des personnes les plus instruits dans l’empire romain.

L’intérieur de la bibliothèque a été détruit dans un incendie qui s’est déclaré dans la seconde moitié du IIIe siècle lors de l’invasion des Goths. Seule la façade à deux niveaux du bâtiment a survécu.

3- Pont du gard, France

Le pont du Gard est un aqueduc construit par les Romains au Ier siècle de notre ère, situé dans le département français du Gard. Unique par sa taille, mesurant 275 mètres de long et 49 mètres de haut, ce qui en fait le pont antique le plus haut du monde.

pont du gard
Image par Ira Gorelick de Pixabay

Les anciens Romains utilisaient l’aqueduc pour acheminer l’eau à la ville romaine Nemaus (Nîmes), située sur le territoire de la France moderne. Ce chef-d’œuvre d’ingénierie a survécu jusqu’à nos jours.

Le pont-aqueduc géant a été construit avec d’énormes pierres, parfaitement ajustées les unes aux autres, ce qui a complètement éliminé le besoin de mortier. Pour alléger le fardeau, les ingénieurs romains ont conçu un bâtiment de trois étages avec trois rangées d’arches empilées les unes sur les autres.

4- Fontaine de Trevi, Italie

Cette splendide fontaine, est sans aucun doute l’une des destinations les plus visitées de Rome, avec une largeur de 20 mètres et une hauteur de 26 mètres. Sa date de construction est entre 1732 et 1762.

Adossée au Palazzo Poli, la fontaine est divisée en un grand bassin avec une grande falaise animée par la représentation sculpturale de nombreuses plantes et le spectaculaire écoulement de l’eau. Au centre domine la statue d’Océan conduisant le char en forme de coquillage, tiré par le cheval en colère et le cheval placide, retenu par deux tritons.

Dans la façade, articulée comme un arc de triomphe, se trouvent deux reliefs qui font allusion à la légende de la source et à l’histoire de l’aqueduc : à droite, la vierge indiquant la source aux soldats romains et, à gauche, Agrippa qui ordonne le démarrage de la construction de l’aqueduc.

5- Amphithéâtre de Pula, Croatie

Situé dans la ville croate de Pula, L’arène a été construite au 1er siècle après JC. e., où des combats de gladiateurs ont eu lieu et où le sang a été versé, est aujourd’hui une attraction touristique populaire et un lieu pour diverses manifestations culturelles.

pula
Image par mikezwei de Pixabay

L’arène, longue de 133 mètres, large de 105 mètres et haute de 32 mètres, a été construite sous le règne de l’empereur Vespasien (69-79 après JC) sur la base d’un bâtiment antérieur à la demande de sa maîtresse locale Atonia Koenida et peut accueillir jusqu’à 20 mille spectateurs.

L’ancien complexe contient de nombreuses galeries souterraines et quatre tours situées aux angles des tribunes. Maintenant, l’amphithéâtre dispose d’un excellent éclairage nocturne, divers événements y sont organisés.

Articles similaires :

6- Temples de Baalbek, Liban

Baalbek est une ancienne cité phénicienne située dans l’actuel Liban, au nord de Beyrouth, dans la vallée de la Bekaa. Ses constructions colossales édifiées sur une période de plus de deux siècles, en font l’un des sanctuaires les plus célèbres du monde romain et un modèle de l’architecture romaine impériale.

Image par djedj de Pixabay

L’ensemble architectural comprend :

Baalbek est classée par l’UNESCO comme site du patrimoine mondial.

7- Volubilis, Maroc

Volubilis est un site archéologique qui est l’un des plus anciens sites romains au Maroc et aussi dans toute l’Afrique du Nord, le symbole de l’ancienne ville de Meknès et l’une de ses attractions historiques les plus importantes.

Le nom « Volubilis » est notamment dû à l’origine du laurier en particulier (la fleur du laurier-rose), bien qu’une grande partie de ce qui a été fouillé ici est maintenant exposée au musée archéologique de Rabat, de nombreuses mosaïques magnifiques et complexes au sol des grandes villas romaines de Volubilis ont été laissées en place, vous donnant un avant-goût de la grandeur d’une riche vie romaine.

Il contient deux architectures principales : le bâtiment principal et le temple romain, ainsi que de nombreux panneaux de mosaïque antique.

Volubilis .. Le plus ancien site archéologique du Maroc

8- Amphithéâtre El Jem, Tunisie

C’est une structure spectaculaire qui a survécu à près de deux millénaires. Pour montrer à quel point la ville romaine de Thysdrus était riche. Sa construction remonte au 3ème siècle après JC. La Tunisie à cette époque était une colonie romaine, qui était gouvernée par le gouverneur Gordien.

el jem
Image par Pixi0815 de Pixabay

Il peut accueillir jusqu’à 35 000 spectateurs, ainsi, le plus grand de son genre en Afrique du Nord et l’une des attractions touristiques les plus importantes de Tunisie et l’un des meilleurs exemples d’architecture romaine classée au monde.

L’Amphithéâtre d’El Jem est membre honoraire de la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

9- Théâtre romain de Bosra, Syrie

L’amphithéâtre romain, qui date du IIe siècle, est le monument archéologique le plus important et l’un des plus grands théâtres romains du Moyen-Orient. Situé dans la ville de Bosra al-Sham en Syrie et figure sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

bosra
Image par David Mark de Pixabay

La date de construction du théâtre remonte à près de deux mille ans, car on estime qu’il a été construit en l’an 106 après JC. Il peut accueillir plus de 15 000 spectateurs, et il se caractérise par de nombreuses entrées, où tous les spectateurs peuvent sortir de l’amphithéâtre en 10 minutes.

10- Colisée, Italie

Le plus immense amphithéâtre du monde, symbole des gladiateurs et de l’Empire romain, reconnu comme l’une des 7 merveilles du monde, l’amphithéâtre Flavien, également appelé le Colisée, est une excellente étape pour ceux qui visitent Rome.

Image par Oliver Lechner de Pixabay

Il a été construit à l’est du Forum romain entre 70 et 72 après JC, sous le mandat de l’empereur Vespasien et a été achevé en 80 après JC sous l’Empire de Titus.

À l’intérieur, il y a de nombreuses zones de loisirs et un vaste réseau de passages souterrains, et Les tribunes pouvaient accueillir simultanément 80 000 spectateurs, dans les temps anciens, des combats de gladiateurs et diverses performances avaient lieu dans l’arène du Colisée.

Sources :

Facebook Comments

Auteur de l’article : Mekssimed